Posts épinglés
Recent Posts
Search By Tags
Follow Us
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic

Je suis venu te voir


Je suis venu te voir pour te dire quelque chose, je veux que toi et moi, on affronte le monde et qu'on oublie ensemble toutes ses atrocités.

Je t'ai apporté pour ce faire de modestes cadeaux, des choses simples mais rares, des choses dont on manque parfois plus encore que de la bouffe et d'eau.

J'ai là dans mon bagage quelques sourires timides, qui ne demandent qu'un peu de soin et d'attention pour prendre de l'assurance, grandir et dessiner sur nos visages de nouveaux paysages, creusés des rides de la joie et arrosés des alluvions du bonheur. Ils seront contagieux, maladie bienfaitrice, et se répandront vite pour devenir quotidiens, comme le jour se lève.

J'ai aussi enfermé dans ce simple sac de toile des rires de tout genre, des rires fous et des fous rires, des rires qui saoulent et qui enivrent, des rires doux qui nous chavirent, des rires en éclats et en cascade... des rires qui n'attendent que toi pour devenir partage.

J'ai pensé aussi à mettre de l'amour, oui, ça, j'en ai beaucoup, assez pour t'aimer toi, tes qualités et tes défauts (si si) pendant des siècles et des milliers d'années, sans doute même assez pour une éternité.

Il prend beaucoup de place, j'ai eu du mal à le caser, j'ai le coeur gros et une immense cage thoracique, mais si je ne peux l'exprimer et le partager, tout ça finira par exploser.

J'ai jamais su comment le dire, jamais trop su l'utiliser, j' en ai perdu il y a bien longtemps le mode d'emploi et l'usage. Mais je sais que tu pourras m'aider, à le comprendre et à l'apprivoiser, car il me semble me souvenir qu'il faut être deux pour pouvoir en user.

Et pour finir, pour porter tout cela, je me suis amené, moi. Je sais, j'aurais pu trouver mieux, j'aurais pu t'offrir des bagues et des pendentifs, je t'offre seulement une personne attentive.

OK, je rentre pas dans une boîte à bijoux, et je fais plus de bruit qu'une boîte à musique, je ne pendrai pas à ton cou, et ma tocante interne jouera toujours les "je t'aime" en boum boum boum majeurs.

Mais quand je pense à toi, et quand je te regarde, je garde dans les yeux l'éclat d'un solitaire qui rêve d'être double, dont la valeur réside, non dans sa rareté, mais dans l'image qu'il reflète.

Allez viens... on s'aime?

FOLLOW ME

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • c-youtube

© 2023 by Samanta Jonse. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now