Posts épinglés
Recent Posts
Search By Tags
Follow Us
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic

Enfer ou paradis


Un jour, je suis mort. Ou peut-être une nuit, chais pas trop.

J'étais tranquille, accoudé au comptoir, en train de siroter un café imbuvable, hauts le coeur au bord des lèvres, quand ils sont arrivés.

Ils m'ont pas prévenu, me sont tombés dessus comme l'automne sur les feuilles.

J'avais la gueule qu'y fallait pas, celle qui déplaît car pas commune. Celle qui leur ressemblait pas.

Ils m'ont martelé comme des forgerons, pour me former à leur image, un truc détruit et dégueulasse. Ils m'ont mixé la gueule à la semelle et retourné les molaires, m'ont fait valser les incisives et éclater les maxillaires.

Ils m'ont savaté la croustille, malaxé les côtes et le pancréas, mélangé morceaux nobles et abats.

J'étais encore moi, mais plus trop quand même.

Alors ils ont continué, avec une insistance pouvant forcer le respect.

J'étais méconnaissable, nuque à l'envers et tête hachée.

Mon sang lui-même se barrait, comme un gros lâche m'abandonnait, pour se cacher dans les égouts d'où il venait. On n'en aurait même pas fait un boudin acceptable, trop de mauvaises humeurs à la saveur détestable.

Le résultat devait leur plaire, car ils m'ont foutu la paix. Paix à mon âme et mort aux cons.

J'étais bien mort et éclaté, parce que je leur ressemblais pas.

Le croque mort, connard immense de son état, allait avoir un travail considérable pour reconstituer le puzzle, casse-tête et tête cassée, consolation posthume, dernier sourire en coin.

À mon enterrement, des mecs, penchés sur ma tombe, se sont mis à pisser. J'ai les noms et ça va chier.

Puis je me suis réveillé. En sueur.

Suis allé voir ma gueule dans le miroir.

Ouf, pas trop de dégâts, pas plus en tout cas que de naissance.

Me suis demandé si j'étais vraiment mort, à errer quelque part comme une peine sans âme.

Enfer ou paradis?

J'ai allumé la radio et la télé, ça jouait du Jul, du maître Gims et puis aussi Kids United.

Ce sera donc l'enfer, qu'il soit sur ou sous terre, pas de pot camarade.

Il sera auditif, j'ai oublié mes boules Quies.

FOLLOW ME

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • c-youtube

© 2023 by Samanta Jonse. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now