Posts épinglés

article dans le journal du médoc

January 29, 2015

1/2
Please reload

Recent Posts

October 9, 2018

June 17, 2018

March 25, 2018

March 24, 2018

February 28, 2018

February 26, 2018

February 21, 2018

Please reload

Search By Tags
Please reload

Follow Us
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic

L'âne

09/02/2018

 

 

 

J'ai rencontré un âne, un âne fait de tissu, de plastique et de mousse.

Il était tout sourire, la joie faite peluche.

Je l'ai alors questionné sur les raisons de ce bien être.

—Pourquoi souris-tu de la sorte, joli âne de peluche, que possèdes-tu donc qui te mette ainsi en joie?

—Je ne possède rien, rien d'autre que ma pelisse.

—Mais, je ne te comprends pas. Tu n'es pas un vrai âne, tu es né dans une usine. C'est même marqué là, sur une étiquette accrochée à ton cou (eh ouais, cetro est bien parti, lui aurait nommé une autre partie de cette anatomie). La vie ne s'est même pas penchée sur ton cas pour faire de toi un âne de chair et de sang.

—Je suis ce que je suis, je suis né où je suis né. Moi, tu sais, les étiquettes, je m'en bats les oreilles. Pourquoi me compliquerais-je l'existence à espérer être autre chose, posséder plus que je n'ai?

—Ces paroles sont certes très sages, mon ami l'âne, mais la vie, ce n'est pas ça.

—Ah non (et non ânon)? Que pourrais-je désirer de plus? J'attire les caresses, et fais la joie des enfants, ils m'offrent leurs sourires, et même parfois leurs rires. Je passe de bras en bras, je chasse les chagrins et les monstres nocturnes. Dis moi ce que tu as, toi, et que moi je n'ai pas.

Je n'aime pas me faire clouer le bec, encore moins par un âne. J'ai dû pourtant admettre qu'il était dans le vrai.
Et lui de reprendre, pour enfoncer le clou:

—Je suis fait de peluche, et suis né de machines, je ne suis ni de la même espèce que toi, ni de la même race, nous ne sommes pas issus de la même fratrie, et pourtant je te souris comme si tu étais mon frère. Je ne chercherai pas à être ce que je ne suis pas, à aller sur la lune ou posséder la terre. Je n'ai rien d'autre que ma douceur et mon sourire, et pourtant je vous les offre sans hésiter. J'ai trouvé le bonheur, car je sais ce que je suis et suis heureux de l'être.

Il avait bien raison, ce foutu cadichon, chercher à avoir plus que ce que l'on possède ou à paraître autre que ce que l'on est n'est pas gage de bonheur, et l'important est bien ailleurs.

Puis j'admets volontiers une chose. 
Le concernant, il est heureux que dame nature n'en ait pas fait un âne de chair... car vexé comme je l'étais d'avoir eu à reconnaître mes torts, j'en aurais volontiers fait un fort joli saucisson.

Please reload

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • c-youtube

© 2023 by Samanta Jonse. Proudly created with Wix.com

FOLLOW ME

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now