Posts épinglés

article dans le journal du médoc

January 29, 2015

1/2
Please reload

Recent Posts

October 9, 2018

June 17, 2018

March 25, 2018

March 24, 2018

February 28, 2018

February 26, 2018

February 21, 2018

Please reload

Search By Tags
Please reload

Follow Us
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic

Si j'étais...

04/02/2018

 

Je crois que ça n'est un secret pour personne ici, je suis un gros con.

Je vous entends d'ici, ouiiii, je te l'avais bien dit.

Ouais ben ça va, j'enregistre.

Si j'étais un animal (bon, là, j'ai déjà fait un grand pas de ce côté) j'en serais un nuisible, parasite indécrochable qui te pourrit la vie, insecte bourdonnant à te rendre maboule, qui te suce le

sang et te met bien les boules.

Si j'étais une maladie, j'en serais une atroce, une bien dégueulasse qui coule et qui suppure, genre qui te démange à t'arracher la peau, qui t'empêche de dormir et te rend exécrable. Je te ferais aimer l'alcool et les drogues illicites, pour oublier parfois que je partage ta vie.

Si j'étais un vêtement, je serais ce pantalon qui gratte à te rougir les cuisses, cette chemise serrée qui te rappelle sans tact que t'as peut-être exagéré sur les pâtes et la sauce, cette culotte ou ce slip qui s'insinue sans vergogne et tente de bâillonner ton sourire lunaire, ou encore ce jean qui t'amène à penser qu'un scientifique taré mène chez toi des expériences subatomiques de rétrécissement de la matière (Chérie, j'ai rétréci tes fringues).

Si j'étais un plat, je serais celui qui te fait gerber mais que t'es obligé d'ingurgiter parce que t'es invité, je serais celui que t'adores et qui te fait baver mais qu'est complètement raté et cramé à te filer des larmes de déception, je serais celui qu'est vraiment trop épicé et qui t'arrache la gueule, qui te brûle deux fois, la première à l'entrée et la seconde au guichet de sortie.

Je serais le repas GPS, celui que tu suis sur tout le trajet et qui te dirait presque "Je suis là", quand il t'arrache l'oesophage, te retourne l'estomac, te révulse la tripe et t'annihile le froncé.

Si j'étais un humain, je serais inhumain, j'emmerderais empathie et compassion qui n'auraient rien à me dire, je chierais sur l'amour qui se rirait de moi, je chasserais les bonnes intentions de peur qu'elles me contaminent, je tuerais l'idéal qui serait trop haut pour moi.

Moi si j'étais un homme, je serais capitaine, d'un bateau vert et bl... mais qu'est ce que tu racontes, putain, c'est pas de toi, ça, corniaud.

Si j'étais un gros con, je serais... eh, mais je SUIS un gros con

Bon voilà, ma lettre de présentation pour l'agence matrimoniale est prête... je devrais faire un carton.

Et sinon, toi qui me lis... Si j'étais ton ami?

Please reload

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • c-youtube

© 2023 by Samanta Jonse. Proudly created with Wix.com

FOLLOW ME

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now