Posts épinglés

article dans le journal du médoc

January 29, 2015

1/2
Please reload

Recent Posts

October 9, 2018

June 17, 2018

March 25, 2018

March 24, 2018

February 28, 2018

February 26, 2018

February 21, 2018

Please reload

Search By Tags
Please reload

Follow Us
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic

SDF... sans domicile fixe

10/09/2015


SDF... sans domicile fixe.

 

D'ordinaire, ces gens-là (si si, ce sont des gens, dis-donc, paraît même, on vient de le découvrir, que ça parle, que ça a des besoins et des sentiments... dingue, non?), ne soulèvent que mépris et indifférence.

Depuis que l'on nous annonce l'arrivée en masse de réfugiés, le SDF français passionne, jouit d'un élan de compassion virtuelle et fabriquée inédit.

Ceux qui d'ordinaire ne voient en eux que des nuisibles, cassos, inutiles, trouvent désormais une nouvelle utilité à nos pauvres aux nuits étoilées et aux journées dépeuplées: ils sont un alibi parfait.

Lorsqu'on ne veut pas aider des étrangers en situation d'urgence, il semble de bon ton de brandir sa sympathie au SDF français en bouclier, garantie absolue de n'être pas considéré comme un odieux et égoïste xénophobe.

Bien sûr, à aucun moment il n'est réellement demandé de venir en aide aux désoeuvrés (faut pas non plus déconner), fussent-ils bien français, mais seulement, sous peine d'injustice, de ne surtout pas aider des réfugiés en danger.

Les "Sans Déontologie Fixe", sachant se jouer des vents tournants, manient la pornographie concurrentielle avec doigté, accordant le monopole de la pitié (ouais parce que compassion, ça colle pas au message distillé) à ceux pour lesquels ils n'en ont d'ordinaire aucune. 

Ils surfent sur la misère, se drapant dans un manteau de bons sentiments acheté au rabais et assez grand pour dissimuler derrière leurs véritables intentions. 

Ils repoussent l'étranger pour sauver la France, véritables résistants (si si, je vous jure, c'est ainsi que bon nombre se présentent... tatan tatan, tan tan tan tan, ta tan), garants de notre civilisation et de notre culture (sic).

Pour faire bonne mesure, ils versent quelques larmes (de crocodile) qui, à n'en pas douter, n'irrigueront pas longtemps les caniveaux de nos laissés pour compte.
 

Please reload

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • c-youtube

© 2023 by Samanta Jonse. Proudly created with Wix.com

FOLLOW ME

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now